Semaine de l'Intérimaire

16/10/2017

À travail égal, salaire égal. C'est le principe de base de notre campagne pendant la Semaine de l'Intérimaire, du 16 au 22 octobre 2017.

Trouvez les 7 différences dans cette photo.

Vous ne voyez rien? Pourtant, il y a une différence.

 

La travailleuse à gauche ne bénéficie pas des mêmes avantages. Elle est intérimaire ? Alors, elle peut perdre jusqu’à 91 euros par semaine par rapport à un travailleur fixe qui occupe la même fonction qu’elle dans l’entreprise.

Souvent, les intérimaires ne reçoivent pas :

  • des chèques-repas
  • des éco-chèques
  • de jour de congé supplémentaire
  • d’assurance hospitalisation
  • d’assurance groupe
  • de cadeau de Noël
  • de bonus

À travail égal, salaire égal

C’est le principe de base.

Pourtant il est diffcilement respecté. Et il en va de même pour toute une série d’avantages qui ne sont pas toujours accordés aux intérimaires alors qu’ils devraient l’être comme par exemple les chèques-repas ou encore les éco-chèques. C’est encore plus fréquent dans les entreprises sans délégation syndicale.

D’autres avantages ne sont même pas prévus par la loi comme l’assurance hospitalisation. Les intérimaires n’y ont tout simplement pas droit. 

Introduire une nouvelle prime

Supprimer ces inégalités, c’est notre combat. Pour cela, la FGTB veut introduire une nouvelle prime qui permettrait de compenser tous ces avantages dont les travailleurs fixes bénéficient et qui passent encore trop souvent sous le nez des intérimaires.

Notre enquête

A la FGTB, nous savions qu’il y avait encore beaucoup trop d’irrégularités mais nous voulions en avoir le coeur net et surtout, nous voulions pouvoir chiffrer le manque à gagner pour les travailleurs intérimaires.

Pour cela, nous avons réalisé une enquête auprès de nos délégués. Nous leur avons demandé de faire la liste des avantages auxquels les travailleurs fixes de l’entreprise ont droit et de nous dire si, selon eux, les intérimaires en bénéficient.

Les résultats de l'enquête sont étonnants ! Des intérimaires peuvent perdre jusqu'à 91 euros par semaine ou 364 euros par mois.

Soutenez-nous et participez à la Semaine de l’Intérimaire ! Lisez notre flyer.

 


Quelques témoignages d’intérimaires

"Je travaille comme intérimaire depuis quelques mois et je n’ai jamais reçu de chèques-repas alors que les travailleurs fixes en reçoivent. Ce n’est que 3,75 € par jour de travail, mais ça reste un vol."

"Tous les avantages comme les cadeaux et les réductions dans le magasin de l’usine sont réservés aux travailleurs fixes, tout comme la prime de productivité."

"Je n’ai pas pu me faire vacciner gratuitement contre la grippe."


retour au sommaire
© FGTB Interim