L’intérim à durée indéterminée : La garantie d’être dans l’incertitude?

28/07/2016

Le ministre Peeters veut instaurer les contrats d’intérim à durée indéterminée. La FGTB est toujours favorable aux initiatives qui visent à offrir plus de sécurité aux travailleurs, sauf que dans le cas présent, la proposition du ministre Peeters soulève de nombreuses interrogations et les avantages pour les intérimaires semblent très incertains. Sans oublier que cette mesure passe complètement à côté du principal défi du marché du travail, à savoir la création d’emplois de qualité. La FGTB craint que ce type de contrat ne fasse qu’amplifier l’incertitude dans laquelle vivent déjà les intérimaires.

Selon le ministre, le contrat d’intérim à durée indéterminée offrirait sécurité d’emploi et garantie de revenu aux intérimaires. Mais de quels emplois et de quel revenu parle-t-on? Aux intérimaires de le deviner.

En effet, le salaire des intérimaires dépend de la fonction qu’ils exercent dans l’entreprise où ils sont occupés. Quel revenu l’intérimaire recevra-t-il entre deux missions? C’est le flou total.

Même chose en ce qui concerne le type de travail. Aujourd’hui à la caisse d’un supermarché, demain, nettoyer une usine et après-demain, travail à la chaine? Un jour en équipe, l’autre en journée et puis pendant le week-end ?

Difficile d’imaginer que l’organisation de la vie privée s’en trouvera améliorée. Les intérimaires seront totalement à la merci de leur agence d’intérim qui voudra les caser à tout prix, n’importe où et avec la quasi impossibilité de refuser une mission. Il est clair que dans ce cas, le contrat d’intérim à durée indéterminée sera juste la garantie d’être dans l’incertitude.

Aujourd’hui, le principal défi de notre pays est de créer des emplois de qualité. Nous ne voyons pas comment cette proposition pourrait permettre de créer de nouveaux emplois.

Enfin, dans la mesure où personne ne semble être dans l’attente de tels contrats, il est légitime de se demander si le contrat à durée indéterminée dans l’intérim n’est pas une réponse à une question que personne n’a posée, à part peut-être le secteur de l’intérim qui doit y trouver son compte.


Communiqué de presse, 28 juillet 2016

Lisez-plus
Nouvelles
Plus d'articles
© FGTB Interim