Intérimaire et malade ? Soyez prudent !

04-12-17

Tout comme les travailleurs fixes, les travailleurs intérimaires ont droit au salaire garanti ou à une indemnité de la mutuelle. Vous êtes malade ? Veillez à ce que vos papiers soient en ordre à temps !


Que faire ?

1. Prévenez immédiatement l’agence intérim et l’utilisateur (l’entreprise pour laquelle vous travaillez). 

2. Remettez un certificat médical à l’agence intérim dans les 48h et gardez la preuve d’expédition. Vérifiez bien dans le règlement de travail quel est le délai prévu car il peut être plus court que 48h.

3. Faites exactement la même chose en cas de prolongation de l’arrêt maladie.

4. Soyez prudent. Prévenez également votre mutuelle dans les 48h. Votre mutuelle vous paie une indemnité si vous n’avez pas droit au salaire garanti.

 
Téléchargez la fiche d’info sur le congé de maladie pour les intérimaires.
 

Soyez rapide

En tant qu’intérimaire, lorsque vous tombez malade, vous devez immédiatement prévenir votre employeur (l’agence intérim) et l’entreprise où vous travaillez (l’utilisateur). La loi stipule que votre certificat médical doit être remis à l’employeur dans les 48h.
Attention : certaines agences intérim réduisent ce délai à 24h (!). Vérifiez bien dans le règlement de travail de votre agence intérim ce qui est prévu. Si le certificat ne parvient pas à l’employeur dans les délais, vous ne recevrez pas de salaire garanti.
 

Preuve d’envoi

Non seulement votre certificat doit être remis à temps, mais il est aussi important que vous ayez la preuve que vous le lui avez remis. Pour cela, différentes possibilités existent :
  • par poste : pas vraiment conseillé puisque vous ne savez ni prouver que vous avez envoyé le certificat, ni quand vous l’avez posté ;
  • par envoi recommandé : formule coûteuse et pas toujours possible ;
  • remise en main propre à l’agence intérim : pensez à demander un récépissé ;
  • par voie électronique : l’idéal puisque vous avez la preuve du moment de l’envoi. Vérifiez quand même si votre agence intérim accepte cette possibilité.
 

Droit au salaire garanti

Quand avez-vous droit au salaire garanti en tant qu’intérimaire ?
  • Vous devez avoir un contrat de travail signé pour le jour où vous êtes malade.
  • Vous devez avoir au moins un mois d’ancienneté dans la même agence intérim.
Les jours ou semaines de travail consécutifs peuvent être cumulés pour arriver à un mois d’ancienneté. Si le travail intérimaire est interrompu plus de sept jours, votre ancienneté retombe à zéro.
 
Au cas où vous n’avez pas droit au salaire garanti ou votre contrat s’est terminé, vous recevez une indemnité maladie de la mutuelle. Elle s’élève à 60% de votre salaire brut.
 
Si vous avez un mois d’ancienneté dans la même agence intérim et chez le même utilisateur, vous recevez, en plus de votre indemnité de maladie, un supplément de l’agence intérim grâce auquel vous conserverez votre salaire net. Ce supplément vous est payé pendant 30 jours à compter du premier jour de maladie.
 

Plus d’infos ? Les intérimaires peuvent eux-aussi compter sur la FGTB.
Nos sections locales et nos délégués sont là pour vous. 
Les intérimaires ont le droit d’être traités comme des travailleurs à part entière. Mais pour cela, vous devez connaitre vos droits.

Avez-vous encore des questions ? Passez auprès du bureau FGTB le plus proche. Nous vous y aiderons avec plaisir !  


retour au sommaire
© FGTB Interim