100.000 personnes quotidiennement au travail dans le secteur de l’intérim

20/01/2016

Jamais il n’y a eu autant d’intérimaires actifs qu’en 2015. C’est ce qui ressort des chiffres de Federgon, la fédération des prestataires de services RH. En 2015, presque 100.000 intérimaires travaillaient à temps plein. C’est un record. Le précédent record date de 2007, quand 96.000 intérimaires travaillaient à temps plein tous les jours.

C’est surtout dans les secteurs industriels que la demande pour des travailleurs intérimaires était élevée, entre autre grâce aux prix des matières premières peu élevés, dont beaucoup d’entreprises d’exportation ont pu profiter. Il faut noter que plus de 10 pour cent des intérimaires ont plus de 50 ans. Il y a 10 ans, ce chiffre ne s’élevait qu’à 5 pour cent.

Hélas, nous constatons également que le nombre de contrats journaliers continue à augmenter.

En 2014, 60% de tous les contrats d’intérim étaient des contrats journaliers. Sur 10 ans, ce nombre a même doublé ! La FGTB intérim n’accepte pas cette tendance. A prime abord, l’idée semble bonne, mais travailler de manière permanente dans l’incertitude et la précarité ne l’est pas du tout. Les contrats journaliers ? À la poubelle !


Si vous travaillez avec des contrats journaliers ou si vous avez des questions sur votre contrat d’intérim, passez au bureau de la FGTB dans votre localité


Source : deredactie.be et RSZ


retour au sommaire
© FGTB Interim