Quels sont les droits d’un intérimaire en cas de reprise ?

15/04/2015

FedEx, le géant américain des services de courrier, veut racheter le TNT néerlandais. Ce marché n’annonce sans doute pas de bonnes nouvelles pour les 400 employés bruxellois, étant donné que FedEx veut transférer son siège européen aux Pays-Bas après la reprise. Une reprise entraîne beaucoup de conséquences. Mais quels sont les droits d’un intérimaire en cas de reprise ?

Comme intérimaire, vous travaillez la plupart du temps avec des contrats journaliers et/ou hebdomadaires. En cas de reprise, vous pourrez en toute probabilité terminer votre contrat hebdomadaire et la collaboration s’arrêtera après cette semaine. Vous devez alors immédiatement vous inscrire comme chômeur pour recevoir une allocation. Passez dans ce cas immédiatement à la section locale du FGTB.

Toutefois, si vous avez été embauché sur base d’un contrat à plus long terme et l’agence d’intérim décide de rompre votre contrat avant son terme (sur demande de l’entreprise où vous travaillez), deux scénarios sont possibles :

1/ L’agence d’intérim vous doit une rémunération. Cette rémunération est de la même hauteur du salaire du pour la durée du contrat restant à courir. C’est rarement le cas.

2/ L’agence d’intérim vous propose pour la période restante un travail de remplacement qui garantit le même salaire et des conditions de travail équivalentes. Pour ce travail de remplacement, un nouveau contrat doit être signé.

Vous vous retrouvez dans cette situation? Surtout, contactez votre délégué(e) FGTB ou passez à la section locale du FGTB. Vous pouvez également nous envoyer votre question via info@fgtb.be

retour au sommaire
© FGTB Interim