Il n’y a pas que le soleil qui peut gâcher votre travail. Les concentrations de l’ozone peuvent former une grande menace aussi!

12/08/2015

Par temps chaud persistant, les concentrations de l’ozone peuvent augmenter. On distingue le seuil d’information (180 µg/m3) et le seuil d’alerte (240 µg/m3). La population est informée de ces deux seuils par les médias.

Des conséquences physiques comme l’essoufflement, l’irritation à l’œil, l’irritation à la gorge et les maux de tête peuvent se manifester. L’exposition à de telles concentrations élevées doit par conséquence être considérée comme un risque professionnel pour lequel des mesures organisationnelles préventives doivent être prises: 

  • exécuter du travail physique lourd uniquement dans la matinée ;
  • éviter les heures supplémentaires ;
  • faire du travail plus léger pour que le volume de respiration et le dosage d’ozone inspiré baissent ;
  • travailler à l’intérieur ou à l’ombre au lieu de travailler à l’extérieur ;
  • prévoir des pauses à l’intérieur ;
  • éviter la charge supplémentaire d’autres matières irritantes;
  • protéger les lieux de travail en plein air par un toit qui protège du soleil.

 

Avez-vous encore des questions sur la chaleur ? Contactez votre délégué ou passez à la section locale du FGTB.

retour au sommaire
© FGTB Interim