Un intérimaire gagne jusqu'à 91 euro moins par semaine

18/10/2017

Chaque année, la FGTB organise une semaine de l’intérimaire. Une façon d’attirer l’attention du grand public sur les travailleurs intérimaires. Cette année, nous mettons le focus sur les avantages qui passent sous le nez des intérimaires. En effet, ceux-ci peuvent gagner jusqu’à 91 euros de moins qu’un travailleur fixe qui effectue la même fonction.

Comment arrivons-nous à cette somme?

Nous avons mené une enquête auprès de nos délégués. Nous leur avons demandé la liste des avantages qui existent dans leur entreprise et de nous dire si, selon eux, les intérimaires en bénéficiaient aussi. Plus de 500 délégués de 500 entreprises ont participé à l’enquête. 

Les résultats:

 

Travailleurs fixes qui bénéficient de cet avantage

Interimaires qui ne reçoivent pas

Chèques-repas

62%

21%

Assurance groupe

44%

100%

Assurance hospitalisation

58%

100%

Jours de congé supplémentaires / RTT

60% RTT

47% jours en plus

45% pas de RTT

70% pas de jours en plus

Eco-chèques

46%

60%

CCT 90

42%

65%


21% des intérimaires ne reçoivent pas de chèques-repas, 60% pas d’éco-chèques et 65% pas de CCT 90. Pourtant, ils y ont droit eux aussi, tout comme les travailleurs fixes qui les reçoivent. Ces points sont prévus par la loi, mais dans la pratique, c’est loin d’être le cas.

Aucun intérimaire ne bénéficie d’une assurance groupe ou d’une assurance hospitalisation. Ici, c’est la loi elle-même qui ne le permet pas. Ça reste malgré tout un avantage qui passe sous le nez des intérimaires par rapport aux travailleurs fixes. 

 

Le calcul:

Sur base de l’enquête, nous savons donc quels sont les avantages dont les intérimaires ne bénéficient pas. L’étape suivante consiste à chiffrer ces avantages. Nous nous sommes basés sur la valeur moyenne de ces avantages pour obtenir une somme par jour presté. 

 

Moyenne des avantagess d’un travailleur fixe

Montant perdu par semaine

Chèques-repas

5 €/ jour

25 €

 

Assurance groupe

En moyenne 3% du salaire brut

3% x 12 € x 38 = 13,68 €

13 €

Assurance hospitalisation

400 €/an – 200 jours prestés/an

10 €

 

Jours de congé supplémentaires / RTT

6j/an

1h/semaine

12 €

 

Eco-chèques

250 €/an

 

6 €

CCT 90

Moyenne 1000 €/an

25 €

 

 

 

91 €


Les intérimaires peuvent donc gagner jusqu’à 91 euros par semaine de moins qu’un travailleur fixe. Il va de soi qu’il s’agit ici d’un cas extrême: à savoir un intérimaire qui ne bénéficie d’aucun avantage comparé avec un travailleur fixe qui bénéficie de tous les avantages.

 

À travail égal, salaire égal

C’est le principe de base.

Mais nous constatons que dans la pratique ce principe n’est pas respecté.

C’est pour cela que nous plaidons pour l’introduction d’une nouvelle prime qui permettrait de compenser les avantages dont les travailleurs fixes bénéficient mais qui passent sous le nez des intérimaires.

 

Un témoignage d'un travailleur jetable

Dries connait bien le monde de l’intérim pour y avoir travaillé de nombreuses années. Aujourd’hui, il en est sorti, mais il garde un goût amer quand il repense à la différence de traitement qu’il y avait entre les intérimaires d’un côté et les travailleurs fixes de l’autre :

"En tant que travailleurs intérimaires, rien n’était jamais en ordre : pas assez de matériel de protection, pas de vêtements de travail, jours fériés non payés… Mais le pire pour nous, c’était de voir que les autres avaient droit à une assurance hospitalisation et une assurance groupe et pas nous. Même le petit cadeau de Saint-Nicolas nous passait sous le nez. Ce n’est pas facile à vivre, c’est un traitement injuste. Les intérimaires font eux aussi tourner l’entreprise. La force des agences d’intérim, c’est qu’elles savent très bien que nous ne nous plaindrons pas. D’ailleurs, celui qui ose se plaindre sait très bien qu’il perdra son travail. Et de toute façon, il y a toujours un autre intérimaire pour le remplacer. Nous sommes des travailleurs jetables.  Et en profiter, c’est du chantage."


retour au sommaire

Articles connexes:

© FGTB Interim