Pouvez-vous travallaier lors de la grève en tant qu’intérimaire ?

20/06/2016

Connaissez-vous les droits et les devoirs de votre statut d’intérimaire lors d’une grève ? Devez-vous travailler ? Pouvez-vous travailler ? Et votre salaire ? Pour vous, nous avons rassemblé toutes les informations !

Les intérimaires peuvent-ils travailler durant une grève ?

Non, c’est interdit. Cela a été fixé dans le CCT 108. Cela signifie qu’en tant qu’intérimaire, vous ne pouvez pas être mis au travail dans une entreprise dont les travailleurs salariés sont en grève.
Même si vous étiez déjà au travail dans l’entreprise avant la grève, vous ne pouvez pas continuer de travailler au statut d’intérimaire au moment d’une grève.
Même s’il n’y a qu’un nombre limité de travailleurs salariés grévistes, vous ne pouvez pas travailler au statut d’intérimaire au moment d’une grève.
Ceci dit, l’interdiction ne concerne que les sites et les groupes professionnels concernés par la grève. Si le travail continue dans votre filiale de l’entreprise, vous continuez de travailler aussi. Si les ouvriers font la grève mais que vous avez une fonction d’employé, ou inversement, vous continuez de travailler.
 
Que se passe-t-il quand la grève commence ?

Quand une grève commence, l’entreprise qui vous emploie doit prendre contact avec l’agence d’intérim pour les en informer. Ces derniers doivent ‘rappeler’ l’intérimaire le plus rapidement possible et - durant toute la durée de la grève - ne peuvent pas recruter de nouvel intérimaire pour cette entreprise.
 
Qu’en est-il de votre salaire de la journée ?

Un jour de grève implique votre suspension pour cas de force majeure par l’agence d’intérim. Vous ne percevez donc pas de salaire pour une journée de grève.
Un intérimaire n’a droit à une allocation de chômage que si l’ONEM juge qu’il/elle n’a pas d’intérêts dans le mouvement de grève. Un intérimaire qui fait la grève avec les autres a droit à une compensation de gréviste !

 


retour au sommaire
© FGTB Interim