Le stress. La vie d’un intérimaire en un mot !

14/06/2017

La croissance de jobs, jobs et jobs dont notre gouvernement se félicitait au début de l’année, concernait avant tout des postes temporaires. Aux Pays-Bas tout comme en Belgique, le nombre de postes temporaires ne cesse d’augmenter ce qui veut dire que de plus en plus de personnes vivent dans la précarité comme l’intérimaire genkois Emilie Bongaerts.

Les travailleurs intérimaires subissent un stress financier, démontre une étude menée par l’Université de Tilburg aux Pays-Bas. Ils ne peuvent pas acheter de maison car les prêts sont inaccessibles pour eux dû à l’insécurité de l’emploi. Il leur arrive même d’attendre pour avoir des enfants à cause de cette précarité liée au travail.

L’insécurité vient surtout du fait que les intérimaires comme Emilie Bongaerts ne savent jamais combien de jours ils travailleront ce mois-ci ou le mois prochain ou combien ils vont gagner.

Visionnez le témoignage de l’intérimaire gankois Emilie Bongaerts dans un reportage de TV Limburg sur http://bit.ly/TV-Limburg

Bron: TV Limburg


retour au sommaire
© FGTB Interim